Millésime 2012

 

Finalement il est arrivé ! Ce premier millésime d’une nouvelle exploitation est à la fois l’aboutissement de mon installation et le départ d’une aventure personnelle, familiale et amicale.

 

J’y ai mis tout mon professionnalisme, une expérience de 20 ans en Bourgogne depuis le début de mes études d’œnologue à Dijon, renforcée par mon travail depuis 1995 de directeur des domaines viticoles de la Maison Veuve Ambal, pour choisir le terroir que je cultive et la façon d’élaborer ce vin.

 

 

J’y ai mis toute ma passion du vin pour décider de vinifier « comme j’aime », des vendanges manuelles en petite caisse. Un encuvage par gravité 100% égrappé, une cuvaison de 3 semaines après une macération pré fermentaire à froid, des pigeages jusqu’à obtenir le profil tannique souhaité et, finalement après un décuvage au seau, une mise en pièce bourguignonne de 228 l pour un élevage 100% en fût !

 

Cette première année de culture « En Buliet », à Cheilly les Maranges, fut riche d’enseignements. 

 

 

 

Maintenant, c’est à vous de prendre le relais. Lorsque vous choisirez de déguster ce Maranges, débouchez la bouteille autour des 14-15°c, servez le dans un grand verre pour qu’il « respire », humez le et profitez de son 1er nez. Ensuite, faites bien tourner le vin, laissez-le s’ouvrir et prenez en une gorgée que vous grumerez (faites rentrer de l’air dans la bouche avec le vin, ça fait du bruit et ça accroît vos sensations), n’hésitez pas à fermer les yeux…

 

Si vous voyez le clocher de Cheilly à gauche, le coteau de Sampigny en face, et les 3 Croix en haut de Dezize à droite, vous êtes bien En Buliet avec toute l’équipe des amis vendangeurs un matin d’automne 2012 !