Mon histoire

Créé en 2012, le « Domaine Sylvain Depiesse», s’inscrit dans mon parcours viticole et il est l’expression de ma personnalité.

 

 

 

 

Je suis né en région parisienne et, à 20 ans, les études m’ont porté à Dijon dans l’Ecole Nationale des Ingénieurs des Travaux Agricoles. Durant cette formation, je découvre la Bourgogne puis le monde viticole. Dès lors, je me passionne pour le vin et passe le Diplôme National d’œnologue à l’IUVB - Université de Dijon. Une fois formé, je me lance, en quête d’expérience, à la découverte d’autres vignobles. Je travaille dans le Val de Loire puis en    Afrique du Sud.

 

 

 

Je reviens en Bourgogne, à Rully, aux vendanges 1995. Ce qui ne devait être qu’une « pige de vinificateur », au sein de la  Maison               Veuve Ambal, se prolonge depuis plus de 20 ans. Ce groupe, qui accompagne l’impressionnante croissance du Crémant de Bourgogne, est le leader de l’appellation. Depuis 1998, je m’occupe de la    direction des domaines viticoles de l’entreprise. Si à cette date elle n’avait pas encore de vigne, aujourd’hui, le réseau de ses vignobles, dans l’Yonne, la Côte d’Or et la Saône et Loire, exploite près de 250 ha.

 

 

 

 

 

A titre personnel, je complète cette partie « bouillonnante » de mon activité en rachetant, fin 2011, à Cheilly les Maranges, une parcelle de 61 ares de Maranges pinot noir de 1958. Puis, en 2013 je plante 7 ares de chardonnay en Maranges Blanc. C’était une opportunité qui coïncidait avec l’avancée de ma réflexion sur mon métier. Il y a toujours « un petit chemin qui serpente dans les coteaux, comme un souffle, une respiration. Il t’emmène vers la finesse, expérience de soins et d’attentions … ».

 

 

 

Alors, derrière ma maison de Demigny, fort de mes expériences, j’ai réalisé la cuverie qui pourrait révéler au mieux ces qualités œnologiques. Je veux faire le vin qui me plait, dans le respect de son terroir et, selon ma préférence. Je m’en donne les moyens techniques, en actionnant les bons leviers oenologiques et, j’espère vous le faire découvrir, que vous puissiez déguster un vin de caractère, vinifié et élevé pour s’affirmer. Surtout j’aimerai que l’on puisse en parler, échanger autour des enjeux du vin, de sa place dans la société, et enfin, que vous ayez l’envie, à votre tour, de le présenter à vos amis.   Je conçois mon vin comme une source de partage et d’échange.